Copyright © 2013 | CONTAMIN&BIOLEY architectes

CONCOURS D’IDÉE

LAURE-MINERVOIS, AUDE

OBJECTIFS DU CONCOURS

 

- Travailler trois échelles de projet : le bourg, le centre-bourg et le logement ;

- Redynamiser le centre-bourg en rendant attractif l'espace urbain et le logement actuellement trop petit et peu lumineux ;

- Repondre à ces problématiques dans une volonté de développement durable.

 

DESCRIPTION DU PROJET ET PARTI-PRIS

 

Le projet prend appui sur trois points d'impulsion :

 

1. ATTIRER : par l’aménagement du lac pour la baignade, point attractif touristique et local, atout de la commune de Laure-Minervois vis-à-vis des communes voisines. 

 

2. CREER LE SUPPORT DU DEVELOPPEMENT : par un aménagement qualitatif de l’espace public autour d'un axe piéton nord-sud reliant les activités et services existants, ponctué de places thématiques : la place de l'église (services et commerces à vocation intercommunale car située sur la route départementale), la place des Acacias (place centrale du village avec commerces, aujourd'hui peu valorisée), la place de l'Ormeau (localisation des professionnels de santé), le parvis de la mairie (pôle administratif).

 

3. PERENNISER : par la mise en place d’une dynamique habitante de coopération et de vivre ensemble, au travers de la mutualisation des anciennes écuries et caves à vin (bâtiments en pierre de compositions semblables : grande porte cochère et fenêtre à l'étage équipée d'un réa), qui occupent une part importante du tissu urbain et sont pour la plupart abandonnées ou sous-utilisées, alors qu’elle ont le potentiel d'offrir aux maisons et appartements du centre-bourg, réunis en groupes de voisinage, les qualités qui leur manquent souvent (espace d’entrée, apport de lumière, pièces de vie supplémentaire, espaces extérieurs et stationnement).

 

La stratégie proposée repose sur l’idée qu’une double dynamique économique et humaine est indispensable pour un développement harmonieux et durable qui parvienne à la fois à pérenniser et étendre l’activité commerciale (manque de restaurant et/ou bar notamment) et à conserver et renforcer les liens sociaux et la culture du voisinage.

PROJET URBAIN

 

La formalisation de l’aménagement urbain s’attache, en particulier :

- à améliorer les liaisons, en particulier piétonnes, entre l’ensemble des activités, commerces, services et éléments de patrimoine architectural du centre-bourg;

- à créer de nouvelles respirations dans le tissu urbain dense pour générer des espaces potentiellement supports à la fois d’activités économiques et de nouveaux usages collectifs ;

- à repenser le stationnement public en dissociant les places en centre-bourg réservées au stationnement de courte durée et des poches de parking en périphérie immédiate. 

 

PROJET ARCHITECTURAL

 

Les seules interventions visibles depuis l'espace public sont les passerelles, expression contemporaine du lien entre les habitants, qui animent les ruelles. Le caractère du village est ainsi préservé et ses bâtiments témoins de l’histoire locale que sont les anciennes écuries et caves, réhabilités. A l'arrière des îlots, les bâtiments mutualisés se connectent aux maisons voisines par des passerelles et ouvertures directes. Ils apportent les qualités manquante aux maisons existantes : lumière, usages, espaces extérieurs, stationnements, etc. selon le besoin et l'envie de ses occupants. Le principe architectural qui compose cet espace est la recherche d’un apport de lumière maximal : une verrière laisse entrer le soleil au sein du bâtiment, les pièces ayant besoin de pouvoir être chauffées sont compactées et disposées, flottantes, dans l'espace. Les planchers en dehors de ces pièces sont ajourés ce qui permet aux rayons d'atteindre le rez-de-chaussée. Sur cet espace, les maisons voisines s'ouvrent par de grandes baies vitrées et fenêtres, dont l'intimité est préservée par des plantations de bambou.